Sangamam Mars 2014

<param

Pour découvrir quelques moments du spectacle SANGAMAM présenté à la Grainerie du 28 au 30 mars 2014, dirigé par  Ravi Prasad, avec Mónica de la Fuente, Yan Oliveri, Alain et Marie-France Bel, Nathalie Gomes et Steiner Michel et le choeur Indian Song.
Chants polyphoniques, contes, danses et jonglages au fil de l’eau.

 

 


Sangamam est une création interculturelle mêlant chants polyphoniques, contes, danse contemporaine et jonglage, créé sous la direction de Ravi Prasad (chanteur, compositeur et musicien originaire de l’Inde du Sud), avec sa Compagnie.

La Compagnie Ravi Prasad :
7 artistes chanteurs, danseurs, conteurs, jongleurs et le choeur Indian Song (14 chanteurs-danseurs, amateurs intrépides)

La diversité des parcours, des compétences, des individualités et des origines des participants, professionnels ou amateurs, sont des valeurs qui tiennent à cœur de la Compagnie Ravi Prasad et qui font de « Sangamam » une aventure humaine de qualité et un projet artistique riche, sensible et évolutif.

Ravi Prasad (composition, direction, chant), Monica de la Fuente (chorégraphie, danse), Yan Oliveri (création jonglage), Marie-France Bel et Alain Bel (contes), Nathalie Gomes et Michel Steiner (chant)
Le choeur Indian Song, Ariel Moulin : création lumière.

 

« Je suis né, les yeux dans le bleu du ciel. Ma mère, mon berceau sont les neiges éternelles.

Bouillonnant, plein d’énergie, j’ai dévalé les montagnes, traversé les forêts, les vallées, les plaines. Et puis j’ai perdu ma jeunesse fougueuse…Je me suis égaré, retrouvé, perdu à nouveau !! »
Ainsi va la vie du fleuve…

Le spectacle SANGAMAM s’inspire du point de confluence sacré – Triveni Sangam – où le Gange et la Yamuna, fleuves visibles, rejoignent la mythique rivière Saraswati. Sangamam est un dialogue, une rencontre entre le rythme du chant polyphonique, la danse et le jonglage, inspirée des arts scéniques de l’Inde. Entre mythe et réalité, entre tradition et modernité, Sangamam nous conte l’Inde, au fil de l’eau, au croisement des disciplines, des genres et des origines.

http://www.raviprasad.net/

 

Publié dans Cie Ravi Prasad, Ils sont passés par là | Laisser un commentaire

Contes à domicile

Ecoutez le murmure des contes. Ils s’approchent tout doucement. Laissez les venir…Ouvrez leur votre porte, ils sauront trouver le chemin du coeur!

La lueur d’une bougie, le moelleux d’un vieux fauteuil, l’odeur d’un feu de bois, une grande table de cuisine, l’ombre d’un tilleul, une vieille balancelle, la margelle d’un puits: ils apprécieront.

Ouvrez leur votre porte pour animer (donner de la Vie) vos soirées, anniversaires, fêtes de famille…

Composez votre programme !

Sonnez la cloche au 05 62 79 10 62

Publié dans Contes à domicile | Laisser un commentaire

Premier Mai

Fête-du-Travail1blog

 

Le premier Mai c’est pas gai,
Je trime a dit le muguet,
Dix fois plus que d’habitude,
Regrettable servitude.
Muguet, sois pas chicaneur,
Car tu donnes du bonheur,
Pas cher à tout un chacun.
Brin d’ muguet, tu es quelqu’un.          Georges Brassens

 

Publié dans L'echo de la cloche: bla bla bla ding dong !! | Laisser un commentaire

Toute N’oeuf

oeufs

En ce printemps naître à une vie nouvelle, toute n’oeuf !

Secouons nos oripeaux pour une nouvelle peau !

Etre plutôt qu’avoir:

Sous le feu du Bélier être d’attaque.(un peu violent mais avoir la pêche quoi!!)

Etre à l’affiche (normal pour des artistes!)

Etre parfois aux abonnés absents (Je réponds bien sûr à tous les programmateurs mais je salue poliment les marchands de surgelés,de sûreté, les vendeurs d’électricité, les boni  menteurs en tout genre)

Etre aux anges.

Etre sous le charme ou sous le hêtre.

Etre dans la lune et sur un petit nuage.

Etre dans le même bateau!

Bien être.                                              Marie-France Bel

Publié dans L'echo de la cloche: bla bla bla ding dong !! | Laisser un commentaire

Rentrée 2014

 

Oye  Oye
Une p’tite chanson pour la rentrée
Pour partir du bon pied
Pour prendre la vie du bon côté
Une p’tite chanson sans prétention
Et ron et ron petit patapon

Qu’est-ce qu’elle dit ma p’tite chanson?
Que le monde marche à l’envers
Entre horreurs et moult misères
Que ça ne tourne pas toujours très rond
Et ron et ron petit patapon

Mais aujourd’hui comme hier
Terre d’ombre et de lumière
Chemin de rose
Chemin de croix
Chemin d’Amour
Chemin d’épine

Je marche côté soleil

Et s’il pleut,Bergère , presse tes blancs moutons
Et ron et ron petit patapon
Allons dans la chaumière…

Je marche côté soleil

Je m’enivre du parfum des fleurs
Je souris aux instants de bonheur
Et sur mes lèvres des guirlandes de mots pour embellir les coeurs 

MF Bel                                                                     

 

 

 

 

Publié dans L'echo de la cloche: bla bla bla ding dong !! | Laisser un commentaire

2014 !

 Noces de la Terre et du Ciel-Aubrac-Décembre 2013. 

    

Photos: Marie-France Bel

  

Les cloches de la Compagnie tintinnabulent pour vous souhaiter une très belle année 2014! Avec:
Un chapeau d’invisibilité pour s’éloigner des marchands de malheur.
Des bottes de sept lieues pour parcourir vos rêves les plus fous.
Un silence.
Un sourire.
Un souffle.
Un regard.
Un elixir de bonne vie.
Un anneau symbolique pour que nos différences se rencontrent.
Un miroir pour découvrir les mystères de l’au-delà.
Une clé.
Une croisée des chemins.
Une parole.
3 graines pour ensemencer la terre.
Un champ, un chant d’Amour…

MF Bel

Publié dans L'echo de la cloche: bla bla bla ding dong !! | Laisser un commentaire

Dis moi Philomène où la philo mène?

Qui de l’œuf ou de la poule ?

Année du Bac, année de philo, découverte de paradoxes et de  questions  existentielles  .
  Ciel ! Cela me passe un peu au dessus de la tête et je découpe des cocottes en papier !!

Qui de l’œuf, qui de la poule est apparu en premier ? En voilà une question !

Dans l’histoire que je vais vous raconter, à l’aube de cette histoire, au premier chant du coq,
l’œuf et le poussin ne se posent pas ce genre de question.  Ils vivent ensemble, ils s’en vont sur les chemins l’un devant, l’autre derrière ou bien côte à côte ! Ils sont copains , prêts à découvrir le monde, à faire des bêtises, à s’amuser, à se chamailler aussi !

Ce jour là ils se retrouvent au pied d’un citronnier. Les fruits sont d’un beau jaune prêts à être mangés.
 Le poussin demande à l’œuf de monter et de cueillir des fruits. L’œuf refuse alors le poussin se débrouille, il grimpe, il secoue l’arbre,les citrons tombent, ils se régalent. Mais c’est si bon, ils en veulent encore.

 Alors l’œuf grimpe à son tour, pas très rassuré ! Il demande au poussin d’installer un petit coussin d’herbe et de terre au cas où il tomberait.
 Le poussin prépare un petit tas de terre, et d’herbe mais dessous il glisse un caillou. L’œuf secoue l’arbre comme un prunier, il perd l’équilibre, tombe et se casse le nez sur le caillou et…pas que le nez ! 

 Le poussin est pris d’un fou rire, il rit tant et tant qu’une branche tombe  et lui coupe la tête.

La branche est aussitôt prise d’un fou rire, elle rit tant et tant que le feu la brûle.

Le feu pris d’un fou rire à son tour rit tant et tant que l’eau l’éteint.

L’eau éclate de rire, elle rit tant et tant que la terre l’absorbe.
 
La terre rit tant et tant qu’elle en perd la boule, elle évite de justesse la collision avec la lune, se précipite sur le soleil.
 Oh ! la !! Le grand ordonnateur lève la main pour remettre un peu d’ordre dans ce méli mélo et installe la terre comme il se doit.
 Depuis ce jour, elle ne dévie plus de sa trajectoire, elle est à sa juste place et c’est comme ça que vous la connaissez.
                              
 Adaptation : Marie-France Bel
D’après un conte du Sénégal (Bambara)365 contes des pourquoi et des comment. Muriel Bloch.       
                         
Alors : qui de la poule ou de l’œuf ?…
A l’épreuve du bac philo, j’ai eu un n’œuf, un beau n’œuf signe de gestation, d’accomplissement !!
Une devinette (il en faut pour tous les goûts) !! Il est jaune et il court vite. Qui est-il ?

Réponse le mois prochain.

Publié dans L'echo de la cloche: bla bla bla ding dong !! | Laisser un commentaire

PARTIR

    En ces jours de rentrée je pars, je me carapate, je mets les voiles,
 je prends la poudre d’escampette, mes cliques et mes claques, je m’élance, je m’envole…
A la découverte d’une nouvelle dimension, en dehors des chemins balisés, la sortie du labyrinthe par le ciel !
Curieuse, émerveillée, j’échange un cartable d’écolière contre un bagage de pélerin.
A l’intérieur: un coquillage, quelques grains de sable, une gourde,des raisins secs, un caillou, un briquet, un carnet, un Laguiole, une cape de pluie, un livre d’Amour et de Sagesse…La règle du jeu consiste à alléger le sac…

Etymologiquement , partir c’est diviser, partager en plusieurs parties.
Alors j’imagine un noyau et ses électrons libres!
Une fleur de pissenlit et ses graines s’éparpillant au gré du vent,
l’enracinement d’un arbre et ses feuilles légères,
une stabilité et une prise de risque.

                                                               Marie-France Bel

« N’allez pas là où le chemin peut mener.
 Allez là où il n’y a pas de chemin et laissez une trace. » R. W. Emerson

Publié dans L'echo de la cloche: bla bla bla ding dong !! | Laisser un commentaire

NUAGES-UN SAGE

             

    Dessine moi un nuage !
 Un nuage à la rondeur du sein maternel, à la blancheur laiteuse et à la douceur de la peau.

Nuages: frontière entre le monde d’en bas et le monde d’en haut!
Je vais vous dire où est-ce qu’il crèche le Bon Dieu.
Plus haut que le bout de ton nez, plus haut que ton bras levé, plus haut que le sommet des cocotiers, plus haut que le sommet des montagnes, plus haut que les premiers nuages.
C’est pour cela qu’on l’appelle parfois le Très Haut.
Oui ,le ciel nous invite à lever la tête, à regarder un peu plus loin que notre nombril!
Il nous incite à observer, à méditer, à percer le mystère!

Merveilleux couchers de soleil où les nuages attrapent, filtrent la lumière en des teintes sans cesse renouvelées. Regarde mon garçon, comme c’est beau! Il a vu et c’est une grande satisfaction. Cette leçon, il ne l’oubliera jamais.

 

Le voyageur au dessus de la mer de nuages.

Friedrich Caspar David. Huile sur toile. 19 ième siècle.


Comment sont nés les nuages?
Il y a bien longtemps sur la terre d’Afrique le soleil brillait plein feu et le ciel toujours bleu. La pluie qui existait déjà s’abattait brusquement d’une seconde à l’autre sans prévenir.
Un jour Icham ,le potier,dépose cinq cruches encore toutes humides sur la terrasse de sa maison.
Une goutte d’eau vient s’écraser sur son nez, une deuxième, une troisième et c’est une pluie diluvienne qui frappe le sol.
Icham n’a pas le temps de réagir: de ses cinq cruches,une journée de labeur, il ne reste qu’un torrent de boue.
Il se dresse vers le ciel: »Seigneur, c’est votre volonté, d’accord, mais je vous demande juste un signe pour nous annoncer la pluie. »
Le seigneur l’a entendu et il a créé les nuages!

source: Aux origines du monde-Maroc.- Flies France.

 » Ciel pommelé, femme fardée, ne sont pas de longue durée. »  Impermanence de toute chose !
Dans ma famille, j’ai toujours entendu « Ciel pommela pas longue dura » !! 

                                   Marie-France Bel

Publié dans L'echo de la cloche: bla bla bla ding dong !! | Laisser un commentaire

Il pleut, il fait soleil: le Diable marie sa femme et bat sa fille

Jardin  Tucol 2013 026 blog 

 

  72% de la surface de la terre et 65% du corps humain sont composés d’eau. Alors ça baigne?

Notre planète bleue perd ses eaux. Quelle mise au monde se prépare ?
Eau féconde, eau purificatrice, eau nourricière, j’aspire à me laisser porter par le courant de la vie.
L’homme ne peut pas tout maîtriser.
 Il y a plus fort que lui!! A la première vague ses digues s’écroulent comme château de sable. Illusion du pouvoir. L’imprévu est au rendez-vous!
Le ciel pleure, et…si le soleil ne revenait pas?
Il y a bien longtemps , la terre était plongée dans l’obscurité et le froid.

 Au delà du ciel se trouve un autre monde: une mer céleste de lumière et au centre de cet océan émerge une île et sur cette île s’élève un arbre étrange .
 Sur chacune de ses branches des outres sont suspendues et à l’intérieur  il n’y a rien d’autre que toute la chaleur de l’univers. Un ours est gardien de l’île. Il somnole sous l’arbre.
 Faudra- t’il à nouveau l’agilité de l’écureuil pour percer le ciel, la force du renne et la malice de la souris pour dérober une outre à chaleur?

Nous aussi partons à la recherche du feu, de la lumière. Repoussons les nuages, réveillons notre soleil intérieur.
Mettons de la chaleur dans nos relations et de la joie dans nos actions. Créons des ponts aux reflets de l’arc en ciel.

 

Si le soleil c’est du feu, alors la lune c’est de l’eau.
Si mon père est le soleil alors ma mère c’est la lune.
Elle me berce tendrement, un mouvement de vague éternel.     

   Marie-France Bel

 

Iris messagère des Dieux.

Photographie de Ninette. Perthes 1 blog

Publié dans L'echo de la cloche: bla bla bla ding dong !! | Laisser un commentaire